En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés et mesurer la fréquentation de notre site. En savoir plus

Ok, j'ai compris
Fédération Française de Billard
Afficher le menu mobile

Billard en fauteuil

Actualités
2E JOURNEE NATIONALE HANDI-BILLARD AVRIL 2018

Référent : Gérard Pillon
(gerard.pillon@ffbillard.com)

  

La deuxième journée nationale de handi-billard s’est tenue le dimanche 29 avril au Pôle chartrain, à Vendôme, en présence notamment de Marie-Amélie Le Fur.
Un article de La Nouvelle République lui est consacré.
Tous les objectifs ont été dépassés.
Le nombre de compétiteurs en fauteuil roulant est identique à l’année dernière, mais en 2017 un seul était licencié.
Cette année tous le sont et deux d’entre eux participent à des compétitions régionales avec les valides.
Les instances étaient toutes présentes : Christian Darteyre, Patrick Heurtault et Gérard Pillon, représentant la sous-commission de billard handisport de la Fédération française de billard qui est à l'origine de cette manifestation.
Marc Massé, DTN de la Fédération, apportait son soutien.
Christian Roujou, président du Club de billard vendomois co-organisateur de l'événement.
Sylvie et Dominique Peyramaure, représentant la ligue de billard du Centre-Val de Loire.
Eric Leroux , président du club de Joué-les-Tours, membre de la sous-commission handibillard.
Marie-Amélie Le Fur, représentant le comité départemental Handisport 41.
Alia Hammoudi et Jean-Michel Mercier représentant la municipalité Vendômoise.
Etienne Gay, président de l’Académie Blésoise de Billard.


La porte ouverte du samedi après-midi et la compétition du dimanche ont permis à 8 personnes en situation de handicap de découvrir le billard carambole et de se retrouver en situation de jeu. Ils ont été encadrés par des joueurs des clubs de Vendôme et de Blois et par Eric Chapuis de Mandelieu-La Napoule, accompagnateur de Maurice Balestri. Ils ont aussi été conseillés par les compétiteurs en fauteuil.
Les bonnes installations du club de Vendôme ont permis une participation exceptionnelle.
Des jalons ont été posés avec des personnes en situation de handicap. L'objectif sera  la mise en œuvre d’une activité régulière au sein du club de Vendôme.
Cette année, nous avons pu organiser une véritable compétition sur toute la journée du dimanche.
Grâce au financement et à l'aide apportée par la ligue du Centre-Val de Loire, nous avons réussi à défrayer les joueurs de leurs frais.
L’ambiance générée pendant le week-end était tout à la fois festive, amicale, joyeuse, mais aussi studieuse et constructive. Et pour cela nous adressons un grand merci à toutes les personnes présentes et à celles qui étaient de cœur avec nous.
 

Le vainqueur du tournoi est Maurice Balestri (tenant la coupe dans sa main droite).© Photo NR

 

 

1ER WEEK END HANDI-BILLARD AVRIL 2017

L’Académie blésoise de billard est fière de vous présenter la 1re rencontre nationale de handibillard carambole. Elle s'est déroulée dans la salle du club, au 16 rue Roland Dorgelès, les 29 et 30 avril 2017. L’encadrement était assuré par des animateurs et des joueurs confirmés. Les récompenses ont été remises par Marie-Amélie Lefur présidente du Comité handisport du Loir-et-Cher, et championne olympique 2016.

Retour sur l’événement  avec un extrait du discours de clôture de Christian Darteyre 30 avril 2017
“Pour moi ce week-end est une réussite, et j'en suis très heureux. Certes le nombre de 5 joueurs en fauteuil peut paraître faible. Mais notre objectif a été atteint. Pour preuve je prendrais 3 exemples parmi les gens en fauteuil :
Guillaume Ludinart  a fait l'aller et retour dans la journée depuis les Ardennes, merci à lui pour son enthousiasme communicatif.
André Prezelin, un ex-pilier de notre club qui, depuis sa deuxième amputation, se trouve en fauteuil électrique et dès lors avait quitté le club. De voir dans la presse notre porte ouverte l'a décidé à revenir, ce qui nous a fait très plaisir.
Et encore plus symbolique,  Domingo Carvalho est venu en voisin avec son fauteuil électrique. C'est exactement ce que nous voulions, provoquer cette rencontre qui n'aurait pas eu lieu sans ce week-end. Ça a été le sujet de notre table ronde du matin, organisée par la Fédération. Blois est la première bougie allumée, les comités départementaux et la ligue du Centre-Val de Loire vont tout faire pour en allumer d'autres, et la Fédération va se faire l'écho pour relayer ce projet au niveau national.
Gérard Pillon me précise que j'ai oublié de parler du joueur de Nice, très enthousiaste qui serait venu s'il avait pu trouver un sponsor, et aussi de Rudy Rousseau, joueur hollandais qui avec la Fédération belge a organisé une rencontre identique. Elle nous a contactés pour nous féliciter et nous encourager. Comme nous, il souhaite provoquer une rencontre dans un avenir proche.”
Remerciements aux services de la ville pour leur aide, à M. le Maire, à notre député et à Marie-Amélie Lefur pour leur présence et leur soutien.
L'avenir :
La ligue du Centre-Val de Loire s'est engagée à poursuivre l'action via l’ETR, afin d'avoir au moins un club par comité accueillant des personnes en fauteuil d'ici la fin de l'année 2018.
Du côté de la Fédération une structure devrait voir le jour afin de pérenniser ce week-end de rencontres qui devrait se dérouler tous les ans. Durant cette olympiade il faudra inciter le maximum de clubs à accueillir des personnes en fauteuil. Cette structure devra définir la notion de club référent. Elle nous permettra de nous enrichir de toutes ces expériences et de donner à la Fédération un outil utile pour tous.

 

22
déc. 2018
PREMIERE ACTUALITE
PREMIERE ACTUALITE

L’expérience menée par Nicolas Rimbot
« Il y a environ 15 jours, Éric Leroux m'a contacté pour me demander de participer à une démonstration de billard en fauteuil pendant le Tournoi National de blackball de Joué-Lès-Tours. Comme je l'ai dit lors de ma prise de parole pendant la remise des trophées, j'ai hésité. Pour être honnête, l’idée d’avoir autant de regards sur moi en train de jouer au billard en fauteuil m'a fait réfléchir. Je redoutais clairement un accueil mitigé et je ne souhaitais pas que ce moment se transforme en grande plaisanterie organisée. Heureusement, dès la présentation d'Éric Leroux, j'ai bien senti que l'accueil était bon et que tout allait bien se passer.
 Tout était réuni pour vivre une expérience assez incroyable : je n'avais absolument jamais essayé de jouer une seule bille en fauteuil et il fallait le faire en public ! Je m'attendais à des difficultés, mais peut-être pas à ce point ! Aucun repère, une position hasardeuse et des déplacements pénibles font de la pratique du billard handisport quelque chose qui demande beaucoup d'efforts d'adaptation. Et encore, il faut préciser qu'un problème avec le fauteuil nous a obligé à retirer les repose-pieds, sinon je crois que j'y serais encore si je n'avais pas eu la chance de pouvoir m'aider de mes jambes pour me déplacer.
Mais tout ceci n'est rien comparé au véritable courage de ceux qui vivent ça réellement au quotidien. Parce que jouer au billard n'est pas une obligation, mais affronter toutes les difficultés d'une personne handicapée chaque jour est un parcours du combattant. Et si j'ai accepté de me prêter à l'exercice c'est aussi parce que je l'ai constaté dans ma vie personnelle il y a très peu de temps.
C'est pourquoi il faut remercier Éric pour cette initiative, ainsi que son club et ses membres qui œuvrent régulièrement pour faciliter la pratique du billard handisport. Avec un billard adapté et des démarches répétées, le club de Joué-lès-Tours permet à Wilfried de pratiquer sa passion dans d’excellentes conditions. Espérons que cela donne des idées à d'autres personnes partout en France pour mettre l'accent sur l'accès au handibillard, parce que c'est bien l'objectif de cette démonstration.
N'oubliez pas que le billard handisport peut permettre de briser l'isolement de certaines personnes handicapées et de leur offrir la chance de pratiquer une discipline avec les valides. Et peu de disciplines offrent cette possibilité ! Alors parlez-en dans vos clubs, dans vos villes, à vos proches, suscitez des vocations et engagez des démarches dans ce sens, parce que mon beau discours reste un beau discours et que rien ne vaut les actes.

Je retiendrai finalement la joie de Wilfried d'avoir été sur le devant de la scène le temps d'un match et la fierté de son papa qui m'a beaucoup touchée.
À bientôt autour des tables.
Nicolas Rimbot - Champion de France Master

 

 

Trouver un club
Dernière vidéo FFB
Suivez nous !
A.F.L.D. & Ecoute Dopage


Partenaires
Décathlon
Kozoom
GabrielsBilliards
Simonis

Partenaires institutionnels et internationaux