En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés et mesurer la fréquentation de notre site. En savoir plus

Ok, j'ai compris
Fédération Française de Billard
Afficher le menu mobile
precedent precedent
La lettre de la fédération
Vidéo
Août 2019Septembre 2019Oct. 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
      
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
Réunion du comité directeur
Lieu : Rungis
Voir tous les détails
22
Réunion du comité directeur
Lieu : Rungis
Voir tous les détails
23
24
25
26
27
28
29
30
      
Trouver un club
Actualités
1
mars 2019
OUTRAGES SEXISTES
OUTRAGES SEXISTES

Sur le site fédéral a été publié le 11 janvier 2019 un guide juridique émanant du ministère des sports, consacré à  la prévention et la lutte contre les incivilités, les violences et les discriminations dans le sport.

Chacun a pu se demander  en quoi le billard, sport de gentlemen,  était concerné par ce document : Quelles violences ? Quelles incivilités ? Quelles  discriminations au sein de nos salles de billard, à l’ambiance généralement  feutrée et paisible.

Pourtant, il faut y regarder de plus près, et tout spécialement  alors que  lundi 4 mars commence la semaine des droits de la femme, avec  en point d’orgue pour la fédération, l’organisation en collaboration  avec Décathlon,  de l'opération "Billard au féminin" le week-end des  9 et 10 mars.

La loi du 3 août 2018 renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes a en effet créé une nouvelle incrimination : l’outrage sexiste prévu à l’article 621-1 du code pénal (cf. page 91 du guide).

" I. – Constitue un outrage sexiste le fait, hors les cas prévus aux articles 222-13, 222-32, 222-33 et 222-33-2-2, d’imposer à une personne tout propos ou comportement à connotation sexuelle ou sexiste qui soit porte atteinte à sa dignité en raison de son caractère dégradant ou humiliant, soit crée à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante."

La peine encourue est une amende prévue pour les contraventions de 4ème classe (90 € en cas de paiement immédiat et jusqu’à 750 €) ou de 5ème classe (jusqu’à 1.500 €) en cas de circonstances aggravantes ou de récidive.

Matériellement, les outrages sexistes peuvent prendre différentes formes (liste non exhaustive) :
•    des sifflements, gestes, blagues, bruits obscènes, des questions intrusives sur la vie sexuelle, …. ;
•    des commentaires dégradants sur le physique ou la tenue vestimentaire ;
•    des insinuations sexistes incitant à abandonner le sport billard.

De tels comportements dans le monde du billard sont, fort heureusement, de plus en plus rares.  
Les irréductibles doivent savoir aujourd’hui qu’ils peuvent être sanctionnés, à la fois par leur club et le tribunal de police.

La seule attitude à avoir en toutes circonstances : du respect, du respect et encore du respect !

 

BILLARD AU FÉMININ INTERVIEW  MARION JUDE

Découvrez l'interview de Marion Jude, jeune championne d'Europe en équipe au billard blackball, réalisée par Décathlon !

Tant de partages et d'émotions à vivre !

Communiqué - candidature du billard aux JO 2024

Voilà, hier à dix heures la nouvelle a été officialisée : c’est le breakdance qui a été choisi pour être proposé comme sport additionnel pour Paris 2024. Je ne peux que me réjouir pour eux et féliciter la fédération de breakdance de l’avoir emporté. Je suis déçu, soyons honnêtes. Mais que dire des autres fédérations éconduites en plus de la nôtre ? Comment réagirais-je si j’étais à la tête de la fédération de karaté, de squash ou de pétanque ? Je ne peux pas l’imaginer.

On peut s’interroger sur la forme de cette annonce du COJO*. J’ai été averti par un mail à 10h03 jeudi que le billard n’était pas retenu... J’ai bien conscience que chacun, passionné, pense que c’est son sport qui aurait dû être choisi et qu’à un moment donné tout choix génère des déceptions. Je le comprends. Mais comment aujourd’hui justifier la persistance de cette dichotomie entre sports olympiques ou non olympiques ? N’est-ce que les contraintes économiques qui doivent guider ce choix ? Pourquoi limiter le nombre d’athlètes à 10 500 plutôt qu’à 8000 ou 12000 ? Comment peut-on justifier de mettre dans l’une ou l’autre des catégories tel ou tel sport ? Quels sont les critères ? L’universalité de la pratique ? Le fait que ce sport soit pratiqué partout dans le monde ? Le nombre de licenciés ? La parité homme-femme ? La pyramide des âges ? Les bienfaits pour la santé ? La médiatisation ? 

On voit bien si on met à côté de chacune des questions posées les sports qui nous viennent en tête que cet habillage ne tient pas. La véritable question n’est-elle pas celle de la définition d’un sport ? En dehors de l’histoire, des affinités qu’est-ce qui justifie le maintien de telle discipline plutôt que telle autre ? Qu’est-ce qui doit guider le choix des disciplines inscrites ? 

Je crois sincèrement qu’il faut revoir cette problématique. Aucun sport n’est meilleur ou pire qu’un autre. J’en ai assez que le billard soit dans le mauvais wagon et je pense que d’autres fédérations ressentent ce même sentiment d’exclusion. Ne vaudrait-il pas mieux abolir cette barrière et partir sur d’autres critères ? Ne serait-il pas plus logique de donner à chaque sport et de manière plus équitable, plus « égale » les moyens de se développer ? On demande aujourd’hui aux « petites fédérations » de faire tout comme les grandes. Ce n’est tout simplement pas possible. Avoir un cadre technique à disposition n’est pas la même chose qu’en avoir 3 ou plus. L’efficacité du travail fait par les bénévoles que nous sommes ne peut être comparée au rendement d’un salarié ! On le voit le chantier à traiter est vaste. 

Pour en revenir à Billard 2024 et à notre candidature, certains ne manqueront pas de dire que c’était couru d’avance, que nous n’aurions pas dû nous y prendre comme nous l’avons fait, que nous avons l’air malin maintenant. Je dirai au contraire que malgré le résultat, cette candidature est la meilleure chose qui soit arrivée au billard depuis 30 ans, l’arrivée des billards à poches dans l’hexagone et l’intérêt suscité à l’époque grâce à des diffusions télévisées sur des chaînes payantes. En effet le bilan est plus que positif. Nous avons réussi malgré nos vieilles habitudes à unir les différentes branches du billard sous la même bannière : les fédérations internationales, les joueurs, les industriels ont tous participé. Le retentissement médiatique est sans précédent : jamais les médias n’ont autant parlé du billard, jamais les gens n’ont montré autant de curiosité vis-à-vis de notre sport. L’arrivée de Décathlon dans le billard nous donne à penser que cet engouement ne va pas cesser de sitôt.

Nous ne devons pas renoncer et penser que cette non-sélection sonne le glas de tous nos espoirs. Au contraire ! Nous avons réussi à créer un groupe de travail international Billard 2024 qui a su montrer qu’il était possible de travailler ensemble et d’être ambitieux. Je veux ici les remercier. Fort de cette expérience nous devons prendre au mot le COJO et utiliser la plateforme des JO pour « surfer » sur la vague suscitée par cette candidature. Le WTT* des 11 et 12 mars est bien entendu maintenu et il faudra organiser d’autres événements de cette nature. Rien n’empêche d’imaginer s’inspirer de ce qui va être fait en ouvrant le marathon olympique à tous. Pourquoi ne pas mettre des billards dans un lieu emblématique en 2024 et organiser une manifestation populaire à laquelle chacun pourrait s’inscrire et participer sans distinction d’âge ou de sexe ?

Nous avons, grâce à cet acte de candidature, posé les jalons de ce qu’il faut mettre en œuvre dans les années à venir. La direction à suivre apparait clairement. A nous de faire en sorte que cet investissement porte ses fruits ! Le billard est bien un sport, c’est un sport pour tous et qui plus est, le sport de demain !


Jean-Paul Sinanian
Président de la Fédération française de billard 

Le 22 février 2019

COJO : Comité d'organisation des Jeux Olympiques

WTT : World Team Trophy 

BILLARD AU FEMININ EN PARTENARIAT AVEC DECATHLON

Petit tour sur la presse pour l'opération billard au féminin en partenariat avec Décathlon :

Bonne lecture, à suivre...

19
fév. 2019
HOMMAGE
HOMMAGE

Nous avons appris avec tristesse le décès de André Dauphin. Rendons-lui hommage, lui qui a oeuvré pour le billard pendant de longues années.


Il fut notamment secrétaire général de la Fédération, président de la commmission sportive carambole de 1977 à 1984, président du club de Moyeuvre de 1966 à 2000.

Un bénévole qui a donné beaucoup de son temps à sa passion, le billard.

Le Diplôme fédéral d’Initiateur (DFI) change de format
Nous nous étions engagés lors de l’Assemblée générale de la FFB, réunie à Auxerre en juin 2017, à alléger autant que possible les contraintes liées à la préparation et à l’obtention du diplôme fédéral d’initiateur (DFI).   Le moyen envisagé était notamment d’introduire une partie de formation à distance pour réduire le temps en présentiel (le format actuel prévoit cinq journées en formation et une journée pour les deux épreuves de certification).   L’expérience acquise à l’occasion de la mise en place de la première session du Diplôme d’entraîneur-coordonnateur fédéral (DECF) au début de la saison sportive 2018-2019 nous permet d’envisager aujourd’hui un autre format pour une session DFI.   Un même contenu mais un nouveau format    Le contenu de la formation et les épreuves de certification restent inchangés mais une « session DFI » s’articulera dorénavant en trois volets : - Volet 1 : la formation « théorique » commune à tous les candidats (options carambole et billards à poches) en formation à distance, - Volet 2 : Formation spécifique à l’option choisie à distance et en présentiel, - Volet 3 : Épreuves de certification (une épreuve orale commune à tous les candidats, une épreuve de conduite de séance spécifique à l’option choisie)   Nous passons ainsi de six journées en présentiel à seulement trois journées : - Un stage de deux jours pour la formation spécifique (carambole ou billards à poches)  - Une journée dédiée aux deux épreuves de certification   Il est de plus préférable de séparer les trois volets de la session dans le temps, en laissant un intervalle suffisant entre les séquences de formation et l’organisation des épreuves de certification.   Prochaine session sous ce nouveau format :   - Formation commune à distance le mardi soir de 19h00 à 20h30 du 2 avril au 28 mai 2019    - Formation spécifique option Carambole les 1er et 2 juin 2019 à Romans sur Isère    D’autres stages de formation spécifique, carambole ou billards à poches, vous seront proposés prochainement.   Téléchargez et renseignez le dossier d'inscription... Précisions sur le contenu de la formation...   La Direction technique nationale 
BILLARD AU FEMININ INTERVIEW AURORE BELLENS

Découvrez l'interview de Aurore Bellens, jeune championne de billard carambole, réalisée par Décathlon !

Nul doute que sa passion va donner envie à plus d'une !

BLACKBALL 5È TOURNOI NATIONAL À MORTAGNE SUR SÈVRE
 

Le 5è tournoi national de blackball de la saison se déroulera les 22, 23 et 24 février 2019 à Mortagne sur Sèvre (85).

C'est le Black Pearl qui organise cette compétition et qui aura le plaisir de vous accueillir au complexe sportif Stéphane Traineau.

Ils vous attendent nombreux !


HÔTEL LA VERRIAIRE @hotel-laverriaire.fr> Site du Vendéopôle 85130 LA VERRIE   Tél : 02-51-57-30-17   RESERVATION ET TARIFS : Pour une meilleure organisation, les chambres seront pré-réservées au nom du Championnat de France de Billard. Les réservations et les paiements seront ensuite effectués individuellement.
Une garantie bancaire sera demandée à la réservation, sans pré-paiement. Annulation sans frais jusqu’à 72h avant l’arrivée. Le règlement se fera sur place pendant le séjour.
 
Un tarif avantage vous a donc été accordé pour ces 2 soirs :
-          Chambre standard 1 à 2 pers : 59.00€ au lieu de 68.00€
-          Chambre 4 pers : 79.00€ au lieu de 89.00€   Possibilité de chambre triple ou quadruple : 1 lit double + 2 lits simples, ou 2 lits doubles, ou 4 lits simples. Nos chambres familiales sont composées de 2 parties de couchages séparées par une cloison, avec WC et salle de bain en commun.
 
Petit-déjeuner continental servi en buffet de 7h00 à 9h30, au tarif de 9.50€ / pers.
Possibilité d’un service avant 7h sur demande. Taxe de séjour : 1.00€ / pers / nuit   Les convocations sont en ligne.

 

DEROULEMENT DU WORLD TEAM TROPHY DES 11 ET 12 MARS 2019

Le World Team Trophy (WTT) organisé les 11 & 12 Mars 2019 à l’Orangerie de Roissy-en-France (IDF), préfigurera ce que devrait être la formule sportive aux Jeux Olympiques de Paris en 2024, si le billard est retenu comme sport additionnel.

À Roissy, 4 Équipes masculines et 4 Équipes féminines seront opposées : France, Europe, Asie et « Reste du Monde » (Afrique, Amérique et Océanie).

Chaque équipe est composée de trois joueuses ou trois joueurs représentant le carambole (3 bandes), le pool américain et le snooker.

Outre les Français, les joueurs retenus viennent de 18 pays différents et des cinq continents satisfaisant ainsi aux exigences de mixité et de diversité du CIO.

La formule est conçue pour que les parties durent environ une heure avec une demi-heure de battement entre les tours de jeu.

L’aire de jeu comportera trois tables, une pour chaque discipline, sur lesquelles les parties de carambole, snooker et pool se dérouleront simultanément selon l’horaire suivant :

Lundi

10H

France

Europe

Femmes

 

11H30

Asie

Reste du monde

Femmes

 

13H

Europe

Asie

Hommes

 

14H30

France

Reste du monde

Hommes

 

16H

France

Reste du monde

Femmes

 

17H30

Europe

Asie

Femmes

 

19H

France

Europe

Hommes

 

 

 

 

 

Mardi

9H

Asie

Reste du monde

Hommes

 

10H30

Reste du monde

Europe

Femmes

 

12H

France

Asie

Femmes

 

13H30

Reste du monde

Europe

Hommes

 

15H

France

Asie

Hommes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet horaire est fourni sous réserves de modifications toujours possibles de dernière minute

FINALE FRANCE JUNIOR AMERICAIN ET FINALE FRANCE SNOOKER 2019 ARGENTEUIL

Les 9 et 10 février 2019, l'académie de billard d'Argenteuil recevait les championnats de France junior d'américain et de snooker. Plus de 20 jeunes se sont affrontés pour obtenir les titres de champion de France dont 12 pour le snooker.

 

 

Concernant le snooker, à l'issue des matchs de la poule A, Brian Ochoiski, Nicolas Mortreux, Florian Dott et Hugo Romain se qualifient pour les quarts de finale; Dans l'autre poule, ce sont Niel Vincent, Gauvain Bazin, Virgile Dott et Louis Dubuc qui les rejoignent.

En demi-finale, Niel Vincent bat Nicolas Mortreux et Brian Ochoiski bat Florian Dott. Dans la finale, après 2 premières frames assez disputées, Brian Ochoiski prend le large et remporte la victoire 4-1 et le titre de champion de France U21 pour la 2ème fois.

On retrouvera les 4 médaillés au championnat d'Europe U18 et U21 à Eilat (Israel) du 17 au 22 février. La compétition pourra être suivie sur www.ebsa.tv

Concernant le billard américain (U18), nos jeunes espoirs de la discipline se sont affrontés sur deux épreuves durant le week-end, le jeu de la 8 et de la 9.
Cette première partie des championnats de France d’américain aura une fois encore vu la domination de Paul Vilches (Gradinian), qui fort de son expérience toujours croissante, décroche les deux titres de champion de France. Week-end qui aura vu émergé un nouveau futur talent venu de Guadeloupe en la personne d’Andréas Dies (Five club) qui décroche les deux titres de vice-champion de France. Durant tout le week-end, ces deux joueurs malgré leur jeune âge ont développés un niveau de jeu et une qualité de jeu impressionnante digne du niveau N1.

On notera une belle progression de Dorian Paul (Blackball spirit américain), qui lui aussi progresse de plus en plus en terme de compétitivité il décroche la troisième place sur les deux podiums. Podium complétés par Rudy Bonito Da Silvade (ASB Ballainvilliers) à la 9 qui reprend cette saison la compétition et par Efe Alibeyoglu (Billard club parisien).

Un week-end plein d’espoir pour notre discipline avec des jeunes motivés, sérieux démontrant une belle compétitivité et un esprit exemplaire.

Merci au club d'Argenteuil et à ses bénévoles pour l'organisation réussie de la compétition, aux arbitres locaux et à Raymond Perez et Philippe Proix venus pour les aider au snooker.
Remerciements à tous les accompagnateurs, au public présent pour encourager nos juniors. Un grand merci à la salle pour l’organisation et le live de qualité qui aura permis au plus grand nombre de pouvoir assister à ces championnats de France juniors « regroupés ».
Merci également à la direction de jeu et aux arbitres qui ont œuvrés au mieux pour que les compétitions se déroulent sans encombre.

                

Plus de photos : Album photo facebook snooker & Album photo facebook américain

Les résultats

Partenaires
Décathlon
GabrielsBilliards
Simonis
Kozoom
Aramith
Poolshop
Billards Bréton

Partenaires institutionnels et internationaux