Fédération Française de Billard
Afficher le menu mobile

Actualités carambole

Actualités
SECRÉTARIAT FÉDÉRAL - FERMETURE ESTIVALE

Rappel : Le secrétariat fédéral sera fermé pour la période estivale du lundi 09 au vendredi 13 août, semaine 32.

Vous pouvez faire vos demandes par mail, elles seront traitées dès notre retour. Reprise de l'activité le 16 août.

En vous souhaitant un bel été et prenez soin de vous.

LES FORMATIONS REPRENNENT...


Les formations au Certificat fédéral d'Animateur de club (CFA) reprennent pour la sasion 2021/2022 dès la rentrée.

L’inscription pour ces stages est disponible sur le portail de formation fédéral.  Pour s’inscrire : https://sites.google.com/view/cfa-billard/sinscrire

Plusieurs formations sont déja programmées, pour les premières c'est en Méditarranée et Pays de la Loire.

 


Formations CFA :

4 et 5 septembre 2021
à Barjols (83)
option billards à poches
Formateur : Nicolas HENRIC

18 et 25 septembre 2021
à Dangeau (28)
option Carambole
Formateur Willy GÉRIMONT

25 et 26 septembre 2021
à Vertou (44)
option Carambole
Formateur : Yannick LE GRÉGAM

16 et 17 octobre 2021
à La Roche sur Yon (85)
option Carambole
Formateur : Yannick LE GRÉGAM

16 et 17 octobre 2021
à Romorantin (41)
option billards à poches
Formateur : Éric VAQUIER

13 et 14 novembre 2021
à Chateaubriant (44)
option carambole
Formateur : Yannick LE GRÉGAM

 

Bel été à tous !

FORMATIONS CFA EN LIGUE DES PAYS DE LA LOIRE

La Ligue des Pays de la Loire organise à la prochaine rentrée sportive 3 stages de formation au Certificat fédéral d'Animateur de club (CFA) option carambole:
les 25 et 26 septembre 2021 à Vertou (44)
les 16 et 17 octobre 2021 à La Roche sur Yon (85)
les 13 et 14 novembre 2021 à Chateaubriant (44)
Les formulaires d'inscription ainsi que les affiches sont en ligne sur le Portail de formation.

Une formation au Certificat fédéral d'Animateur de club (CFA) option Billards à poches est également programmée les 23 et 24 octobre (lieu à préciser).

LA LETTRE DE LA FÉDÉRATION JUILLET 2021

Vous pouvez dès à présent consulter la lettre en cliquant sur le lien suivant : lettre de la Fédération pour le mois de juillet 2021.

Retrouvez dans ce numéro :

  • L’Édito du président
  • La licence 2021/2022
  • Le Pass sanitaire
  • Le Pass’ Sport
  • Le logiciel sportif carambole
  • International Billard Américain
  • Dossier spécial Reboost
  • Billard Masters
  • Classic Race Challenge
  • La vie de la Fédération


 

En vous souaitant un bel été !

CLASSIC RACE CHALLENGE : les interviews

La Confédération Européenne de Billard a initié deux premiers test d’une nouvelle formule sportive en mars au cadre 47/2 et en juin  au cadre 71/2 : les 2 adversaires sur un billard chacun jouent 1 heure et totalisent le maximum de points. En cas d’échec, ils subissent une pénalité d’une minute trente puis les billes sont remises sur mouches (voir article dans La Lettre du mois de juin 2021. 

Interview de Johann Petit et Pascal Dessaint : propos recueilli par Éric Dorizon - photos de Hervé Lacombe.

Johann, tu as participé en mars et juin aux deux premiers test de cette nouvelle formule sportive, peux-tu nous dire tes premières impressions et analyser tes résultats ?

"J'avais participé en novembre dernier, à la demande de la CEB, aux tests (Cadre 47/2 & 1 Bande), réalisés à distance, de ce nouveau format de compétition imaginé en pleine crise sanitaire pour pallier à l'arrêt des championnats. Pour être franc, j'étais déjà conquis avant même la réalisation de ces tests. J'ai ensuite en effet eu la chance et le plaisir de participer à ces deux épreuves "Classic Race Challenge" organisées dans les studios de production de Kozoom et mes premières impressions en conditions "compétition" sont très bonnes. Des confrontations qui, certes, ne ressemblent en rien à ce que nous connaissons d'un match classique, mais qui permettent l'expression, me semble-t-il, de qualités essentielles pour produire un spectacle sportif car c'est bien de cela dont il s'agit. Pas tous, mais beaucoup de matches de ces deux éditions ont offert de belles séquences techniques (essence même de notre discipline sportive) conjuguées à un suspens captivant, parfois même jusqu'à la toute fin de match. Pour ma part, j'ai pris énormément de plaisir à jouer ces épreuves. J'aime la conception du jeu mais j'aime avant tout le rythme soutenu que l'on peut imprimer dans une série. J'ai toujours admiré les joueurs qui mêlait la technique des billes de près à la rapidité dans l'exécution. C'est, entre autre, en découvrant, dans le début des années 2000, les "secrets" du jeu avec Jean Marty et en voyant les prestations d'un joueur rapide comme Brahim Djoubri que ma passion pour le billard et des jeux de série en particulier a grandi. En ce qui concerne mes résultats personnels, je suis plutôt satisfait dans l'ensemble, avec de gros progrès à réaliser pour mieux contrôler mes émotions dans les moments clés et éviter la sanction des 90 secondes de pénalités trop souvent subie..."

Plus précisément, qu’est ce qui t’a le plus séduit dans cette nouvelle manière de matcher ? Ou, au contraire, qu’est ce qui t’as déplu ?

Ce qui est plaisant dans cette formule, c'est avant toute chose la course contre la montre qui rend le match plus captivant, du début à la fin, que ce soit pour le joueur comme pour le spectateur. A titre personnel, puisque c'est la question, je suis séduit à l'idée de ne pas "faire de chaise". Je sais que cela fait partie intégrante de notre discipline, mais ce que j'aime le moins, c'est d'attendre, sans pouvoir agir, la fin de la série de mon adversaire pour pouvoir m'exprimer. Avec ce temps de jeu limité à 60 minutes, c'est un combat plus intense et de tous les instants avec la possibilité de réagir aussitôt face à l'adversité en employant la stratégie de son choix, accélérer pour tenter de mettre la pression, gérer son capital d'avance en temporisant, limiter les erreurs pour éviter la pénalité, "tout donner" en fin de match pour combler un écart encore surmontable. Tout est possible et les émotions sont palpables ! Bien que chacun soit sur son billard, il y a de l'interaction, en tout cas, je l'ai ressenti. Ce qui me plaît également, c'est ce sentiment d'après match d'avoir réalisé une performance sportive et ce, quel que soit le résultat final de la rencontre. Ce n'est pas forcément le cas dans un match classique... Avec cette nouvelle façon de faire vivre un match de billard Carambole aux jeux de série, on sort encore un peu plus de la vision d'un "sport de salon" au profit d'une discipline sportive à part entière. Ce qui m'a déplu ? Honnêtement, rien du tout... Il faut souligner tout de même que nous avons eu la chance de profiter de conditions exceptionnelles dans l'organisation de ces deux premières éditions dans les locaux de la société Kozoom.

 

À titre personnel, recommandes-tu que ces tests soient poursuivis en Europe, en France ? Aimerais-tu que les instances du sport billard décident de renouveler l’expérience pour l’avenir des jeux de séries ?

Bien sûr que je le souhaite et l'encourage vivement ! Au niveau européen, je crois savoir que les dirigeants et Mme la Présidente de la CEB sont déjà séduits par ce format de compétition. En France, pourquoi pas tenter l'expérience à la Partie Libre lors des prochains championnats de France regroupés à Ronchin ? Même si, pour le moment, peu de joueurs ont pu tester cette nouvelle formule sportive et qu'elle ne satisfera pas l'ensemble des compétiteurs, je vais être assez clair et franc dans mes propos. Je pense que l'essentiel, c'est que le spectacle proposé plaise au plus grand nombre de celles et ceux qui le regardent, ce qui à priori semble être le cas d'une immense majorité suite à ces deux premières expériences. On le sait bien, les "Jeux de série", à haut niveau, sont en grand danger. Ces spécialités sont de moins en moins plébiscitées par les meilleurs joueurs, les résultats des championnats sont moins suivis et les performances ne sont plus celles que l'on connaissaient il y a une dizaine d'années. Aujourd'hui nous sommes tous conscients qu'il est urgent d'agir pour que les "jeux de série" restent en vie, et pourquoi pas renaître !? Il faut donc se réinventer et que les joueurs s'adaptent à ce qui permettra de relancer l'intérêt en ce sens. Même si elle peut être perfectible, nous avons là je crois une formule attractive et captivante permettant d'assurer un réel spectacle pour que les "jeux de série" ne se pratiquent pas uniquement, mais soit une discipline sportive à part entière qui se regarde ! Ne laissons pas passer cette opportunité !

 

 

 

Pascal, peux-tu nous dire tes premières impressions sur cette formule et analyser tes résultats ?

"Cette formule méritait dans tous les cas d’être lancée, le contexte« Covid » a fourni une occasion parfaite. Quoi de mieux en termes de distanciation, que cette confrontation sur des billards séparés ! L’annulation de la plupart des autres compétitions a également laissé toute la place nécessaire dans le calendrier.

Même si je n’étais pas serein sur mon niveau de préparation, j’ai été trèsheureux à la réception de ma convocation. Le temps entre la confirmation de ma participation et mon départ vers Andernos m’a paru interminable.  Ce sentiment était exacerbé par une troplongue «privation » de compétitions mais aussi par le côté attrayantde la formule. L’envie a donc été plus forte que toute autre considération. Pendant ce laps de temps, c’est essentiellement en élaborant des stratégies à développer selon les différents cas de figures rencontrés sur mes matchs àvenir que j’ai tenté de tromper «ma faim» de jouer. Cependant, cesplans sur la comète ne m’ont que très peu, pour ne pas dire pas du tout, servipendant les rencontres, tant il m’était difficile d’imaginer les changementsque la formule induit dans le rapport à l’adversaire et dans le ressentipendant la confrontation."

"En ce qui concerne ma prestation, que dire ! … sur l’ensemble de mes 3 matchs, j’ai joué à 13 de moyenne (là j’entends la petite voix d’un ami qui medit : « … c’est pas mal pour toi ! »), alors que je suis classé à plus de 30 de MG sur les 3 dernières saisons (2017-2020). Sur l’ensemble de ce week-end, je n’ai pas réussi à prendre un bon rythme car j’ai commis trop d'erreurs d’exécution. En jouant trop souvent trop fort, j’étais en général trop loin des billes pour pouvoir jouer vite et ne pas louper. Depuis, cet épisode, j’ai également retravaillé sur une de mes grossesfaiblesses :  mon point d’entrée, surlequel j’ai loupé au moins 10 fois (soit au moins 15 min de pénalité) rien que surma rencontre avec Johann Petit. Avec un compteur à 25 pts en 35 min sur cematch, il devient compliqué de gagner !"

 

Plus précisément Pascal, qu’est ce qui t’a le plus séduit dans cette nouvelle manière de matcher ? Ou, au contraire, qu’est ce qui t’as déplu ?

"Cette formule donne avantage aux joueurs qui développent la meilleure technique et qui pratiquent le petit jeu. Elle recentre donc le jeu sur ce qui représentepour moi l’essence du jds. Par analogie à d’autres sports, je dirais qu’elle oriente le jeu vers l’attaque et élimine de facto les parties de défense interminables. Tous les sports qui se modernisent cherchent à encourager l’attaque carcela augmente la qualité du spectacle. J’ai assisté à la dernière finale de championnat du monde 47/2 où F. Caudronréalise les 300 pts à la 1ère rep. (une fort belle prestation et/maisune évidence une fois les 10 premiers pts passés) juste après le point d'entrée puis la fausse queuede F. Blondeel. Imaginez maintenant tous les scénarios possibles si Fabian avait pu reprendre la partie après ses 90 sec de pénalité.

Personnellement, ce qui m’a le plus séduit dans cette formule :

·        En tant que joueur, c’estcette impression de confrontation directe avec l’adversaire. Je pense que lesinformations reçues de la table d’à côté peuvent influencer les joueurs en temps réel et donc modifier leurs stratégies même au fur et à mesure de l’avancement d’une série en cours. Les options ne sont pas nombreuses (jouer plus ou moinsvite, assurer plus ou moins les points, essuyer les billes ou pas, …) mais peuvent finalement faire pencher le résultat final si les scores sontrelativement serrés.

·        En tant que spectateur, c’est le suspens des fins de parties, la suppression du superflu (nettoyages à répétition, tours de billard inutiles, interactions avec les spectateurs, …) et la possibilité théoriquement sans limite d’établir de nouveaux records.

 J’ai beau chercher, je n'ai rien vu de déplaisant dans cette formule. Juste peut-être« la chaise » et la défaite, mais là il ne tient qu’à moi de ne plus  les subir !"

 

Tu es le représentantdes joueurs masters jeux de séries auprès de la Fédération et de la Direction Technique Nationale, recommandes tu que ces tests soient poursuivis en Europe,en France ? Aimerais tu que les instances du sport billard décident de renouveler l’expérience pour l’avenir des jeux de  séries ?

"Oui, oui et re-oui !

J’ai transmis aux joueurs de haut niveau une proposition de formules basée sur le même principe que la Classic Race organisée par la CEB & Kozoom qui pourrait être mise en œuvre en France dans le même dispositif que les tournois nationaux. C’est évidemment aussi pour disposer de compétitions qualificatives pour les compétitions européennes que j'appelle de tous mes vœux que cette proposition me paraît importante.

J’attends encore le retour de beaucoup des joueurs sur ce sujet pourargumenter en faveur (je l’espère, car en fonction de ces retours) de la mise en place de tournois et d’une (ou plusieurs !?) finales de France « RACE »auprès de ces instances du sport billard.

Je n'ai aucune certitude sur les effets que pourrait avoir cette nouvelle formule sur l'avenir actuellement peu reluisant des jeux de série, mais c'est la seule solution que je vois pour stopper l'érosion lente mais certaine de l'intérêt de nos pratiquants pour les compétitions de jeux de série."

STAGE D'ETE BENOîT DEZILES-LEGROS

Benoît Deziles-Legros animera les 28 et 29 août au Billard Club du Val d'Amboise un stage tous niveaux consacré aux jeux de série.
Si vous souhaitez vous perfectionner et préparer la nouvelle saison qui s'annonce, le tout dans une ambiance conviviale, n'hésitez pas à le contacter!
Tél: 06 84 64 00 56
legrosbenoit3@gmail.com

 

La lettre de la Fédération

Collectif FranceJeunes 3-bandes
Téléchargements
A.F.L.D. & Ecoute Dopage


Partenaires
Simonis
Aramith
Strachan
Kozoom
Décathlon
Sport en France
France Pool Shop

Partenaires institutionnels et internationaux